BENJAMIN FONDANE

Benjamin_Fondane__Crier_toujours

BENJAMIN FONDANE
Crier toujours jusqu’à la fin du monde

Collection Poésie et musique

ch-cros_ptCoup de cœur de l’Académie Charles Cros


Avec Eve Griliquez
Yves-Jacques Bouin

Jacques Grober
Micha Nisimov
Luis Rigou
Helene Arntzen

Direction musicale, flûtes, voix : Luis Rigou


Benjamin Fondane

Né en 1898 à Jassy , Benjamin Fondane est un écrivain précoce, il laisse une œuvre importante en langue roumaine. Aujourd’hui considéré comme un grand poète moderne, Fondane appartient à cette lignée d’écrivains roumains qui se laissèrent séduire par le rayonnement de la littérature française. A l’âge de 25 ans, il débarque à Paris. Ensuite il entra aux studios Paramount comme scénariste. Dès son arrivée il s’est mis à écrire en français. En 1933 paraissent simultanément son essai Rimbaud le voyou et son poème Ulysse. En 1936: La Conscience malheureuse, recueil d’articles philosophiques; en 1937 : le poème Titanic et en 1938 son Faux Traité d’esthétique, qui contient une vive critique du surréalisme.
Entre temps, ce poète est devenu philosophe, sous l’égide de son maître et ami Léon Chestov. Son dernier essai, Le Lundi existentiel et le Dimanche de l’Histoire, est un texte fondateur de la pensée existentielle.
Ayant obtenu la nationalité française en 1938, Fondane est mobilisé en 1940. Fait prisonnier, il s’évade; repris, il est relâché pour raisons de santé. Fondane fut arrêté en même temps que sa sœur Line, à la suite d’une dénonciation, le 7 mars 1944. Sa femme réussit à obtenir sa libération en tant qu’époux d’une aryenne, mais ne put obtenir la libération de sa sœur.
Fondane refusa d’être libéré sans sa sœur. Il fut interné à Drancy, d’où il fit parvenir à sa femme une dernière lettre, contenant son testament avec des indications précises pour la publication de son œuvre. Déporté à Auschwitz, il fut assassiné le 2 octobre 1944.

Territoire Art et Création