Le Steinway

 

LE STEINWAY « D » GRAND CONCERT

Notre Steinway a été fabriqué à Hambourg en 2007. Il s’agit d’une sortie d’usine « série zero » absolument extraordinaire.
Après de longues et patientes recherches dans l’espace européen, il a été trouvé par notre ami et associé Alain Vicente, et testé par les pianiste Russes Evelina Bordei, par Helena Kuschnerova et par Franck Monbaylet.
Nous l’avons acheté neuf. Il est entretenu et accordé chez Malambo, une fois par séance, par des professionnels agréés.
Nous prenons soin aussi de le protéger au quotidien de l’influence des variations de température et d’hydrométrie.

Il faut savoir que le piano acoustique n’est pas un instrument qui se « bonifie » avec l’âge. Car il est fait de matériaux à vieillissement et dilatation divergents. Avec le temps et l’utilisation, les pressions sur la table d’harmonie, (20 tonnes de tensions de cordes) l’usure des pièces de la mécanique, le vieillissement naturel et irréversible du bois ainsi que l’oxydation et dilatation des pièces en métal, le piano acoustique perd de ses qualités. Pire encore s’il est mal ou peu accordé et entretenu. Une seule note de piano à queue comporte 25 points de réglage et 32 points de friction ! les cordes se détendent, les ressorts s’avachissent, les marteaux perdent leur tension…

Aucun piano ne peut garder ses qualités au delà de 30 ans. Il perd sa transparence, sa dynamique et la spécificité de sa forme d’onde. On trouvera toujours des studios équipés de vieux pianos, amortis depuis longtemps, prêts à nous expliquer qu’une bonne « des-harmonisation », inévitable avec l’âge, ajoute un « caractère » au son. La vérité est que aucun des timbres des autres instruments trouvera sa place dans un mix si la transparence du piano n’y est pas. Encore moins les voix.
Vu l’amplitude et le spectre d’un piano à queue, à l’heure de mixer, où chaque instrument doit trouver son centre, ses harmoniques, ses enveloppes dans les étroites limites du « gauche-droit » d’un mix stéréo, ce sont les autres musiciens qui paieront les frais de ne pas pouvoir trouver sa place, complètement occupée par le piano !
Avec notre Steinway N° 579370 de 2007 nous vous garantissons que cela ne vous arrivera pas au TAC, au moins jusqu’à 2037 !

Venez essayer gratuitement notre STEINWAY Grand Concert !
Vous serez séduit par sa finesse.
Prendre rendez-vous en appelant le 01 47 88 20 50

STEINWAY : HISTOIRE D’UN MYTHE

Henry Steinway, fabricant de pianos à Hambourg, invente en 1855, un piano à queue avec harpe en acier qui a servi de modèle à tous les grands pianos. Du Steinway que Liszt reçoit en 1883 à la sonorité bien proche d’un piano de concert moderne a l’incontournable Steinway D de Glenn Gould, la marque n’a cessé de progresser. Cela a fait dire à Gucci: « la qualité on s’en souvient, le prix on l’oublie » ou à Alfred Brendel « I want to make music. That means I prefer the Steinway ».

La première qualité d’une marque-mythe est son honnêteté intellectuelle ; il faut toujours une année entière de travail dans les usines de Hambourg pour faire naître un Steinway Grand Concert.

 

 

Territoire Art et Création